Une caravane en hiver de Benoît Séverac

L’histoire démarre en apparence comme un polar traditionnel. Un couple un peu bourgeois. Un détective privé. Un jeune garçon qui ment à ses parents et qui vient de vider son compte épargne en secret.
Quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi tous ces mystères ? Qu’est-ce qui peut bien justifier ce besoin soudain d’argent ?
Jeune garçon populaire et peu impressionnable, Arthur semble tranquille et sa vie bien rangée malgré des résultats scolaires irréguliers. Etienne et Mireille Hacquard sont inquiets. Leur fils serait-il en train de mal tourner ?
Jean Pouzanges, le détective, entame la filature du jeune garçon. Très vite, ses pas le mènent vers une toute autre vérité… Une mission vers laquelle Arthur s’est engagé, avec une détermination inébranlable malgré son jeune âge.

« Une caravane en hiver », c’est avant tout une histoire humaine. Une envie d’ouvrir une porte, de tendre une main. D’être curieux et ouvert pour retrouver une certaine humanité.
Tout commence lorsqu’une après-midi, Arthur voit un jeune adolescent se faire malmener dans la rue. Tous les jours, nous nous trouvons face à des choix. Passons-nous notre chemin ou décidons-nous de nous arrêter un instant ? De prendre un peu de notre temps, d’écouter, de chercher ce que l’on pourrait faire à notre échelle. Et si c’était cela changer le Monde ?
Découvrir l’autre, sortir des préjugés et de l’endoctrinement médiatique, réfléchir par soi-même, se faire confiance.

Le dernier roman de Benoît Séverac, par le biais d’une aventure palpitante, aux multiples rebondissements, nous touche au cœur et nous porte à réfléchir sur nous et notre capacité à changer et à nous ouvrir aux autres.
Il fait partie de ces récits qui nous aident à grandir. A réapprendre aussi à mieux écouter ces adolescents qui nous entourent, bien trop souvent mésestimés quant à la pertinence de leurs convictions et de leur militantisme.
« L’homme n’est pas une île. » Pour notre équilibre et notre bonheur, nous avons besoin les uns des autres. Avec sa finesse et sa sensibilité, l’auteur nous le raconte une fois encore avec force.

 
Une caravane en hiver
de Benoît Séverac